Les détails des LMR

avril 24 2020

LMR expliquée

Qu’est-ce qu’une LMR ?

LMR Limite Maximale en Résidus. Il s’agit d’une valeur limite qui indique la teneur maximale en résidus d’un produit phytopharmaceutique dans ou sur les denrées alimentaires et les aliments pour animaux. Il s’agit d’une norme de produit établie par combinaison substance active/aliment.

Cette norme légale frise souvent la limite de détection ou de quantification d’une substance.

Pourquoi des LMR sont-elles définies?

La détermination des LMR est nécessaire pour 2 raisons :

  1. Protection de la santé publique:
    • Des résidus de produits phytopharmaceutiques ne peuvent pas impliquer des risques pour la santé.
  2. Pour assurer une bonne pratique agricole :
    • Il ne faut pas utiliser plus de produit que nécessaire pour contrôler correctement un ravageur ou une maladie.

Comment sont fixées les LMR pour les produits phytopharmaceutiques?

Dans l’UE, la LMR est calculée comme  le résidu maximal d’une substance active dans un « produit agricole brut », ce qui est attendu dans le cadre d’une « bonne pratique agricole ».

Un produit agricole brut est un produit agricole non transformé.

Cela signifie qu’une LMR est déterminée par exemple pour les céréales, les fruits, les légumes et la viande, mais non pour du pain, du jus de fruits,  de la purée de légumes ou de la saucisse.

Une LMR est déterminée pour chaque type de céréale (froment, seigle, orge, …), ainsi que pour chaque type de fruit, légume et viande. Il est donc possible que la LMR pour  l’orge, par exemple, soit différente de celle du froment.

Cette LMR est comparée aux valeurs limites toxicologiques de la substance active concernée, à savoir:

  • Apport journalier acceptable : estimation de la quantité d’une substance qu’une personne peut prendre quotidiennement, à vie, sans effet significatif sur la santé.
  • Dose de référence aiguë : la quantité d’une substance, présente dans la nourriture ou l’eau potable, qu’une personne peut prendre durant une période de 24 heures sans effet significatif sur la santé.

La consommation d’un produit agricole brut est multipliée par la LMR.  Si cette valeur ne dépasse pas les valeurs limites toxicologiques, la LMR est fixée et reprise dans le règlement CE 396/2005 des LMR européennes pour les substances actives des produits phytopharmaceutiques.

Comment se fait-il que les LMR soient parfois ajustées et quel impact cela a-t-il?

Pourquoi les LMR sont-elles ajustées?

La fixation et la mise à jour des LMR sont un processus continu.  Dans le cadre du règlement européen sur les résidus (396/2005), un programme de réévaluation a été prévu pour faire évaluer les LMR existantes par l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments).

Ceci est nécessaire pour pouvoir continuer à garantir la sécurité des consommateurs.

Dans les douze mois suivant l’approbation ou la non-approbation d’une substance active, l’EFSA doit préparer et soumettre un avis à la Commission européenne et aux États membres de l’UE.

Cet avis examine si des études suffisantes sont disponibles pour étayer les LMR existantes pour la substance active. Les LMR seront ajustées si nécessaire.

Impact des ajustements des LMR sur l’autorisation d’un produit phytopharmaceutique

Lorsque la valeur LMR d’une substance active est révisée pour un ou plusieurs produits agricoles bruts, toutes les autorisations de produits phytopharmaceutiques basées sur cette substance active doivent être vérifiées.

Si on ne peut plus répondre aux normes demandées, l’autorisation pour la culture en question doit être adaptée en fonction de la situation:

  • l’application dans une certaine culture n’est plus autorisée
  • réduction du dosage du produit phytopharmaceutique dans cette  culture
  • un délai après récolte plus long
  • un intervalle plus élevé entre deux applications

Impact des ajustements des LMR sur les étiquettes.

Si, suite à la publication d’une modification de la LMR, un ajustement d’une autorisation est nécessaire, les étiquettes des produits phytopharmaceutiques devront également être modifiées.

Quand doit-on se conformer à la nouvelle LMR?

A chaque publication d’une révision d’une LMR, des délais sont également fixés pour se conformer à la nouvelle LMR.

Ces délais  sont nécessaires pour garantir que les produits agricoles bruts, qui ont déjà été produits ou qui ont déjà été traités avec la substance active concernée, continuent de respecter la LMR qui s’appliquait au moment de la production ou du traitement avec un produit phytopharmaceutique.

Qu’en est-il des résidus dans les céréales, les fruits, les légumes et la viande importés?

La quantité  de résidus autorisée sur les céréales, les fruits, les légumes ou la viande est déterminée par des LMR. Ces LMR sont fixées par les États membres au niveau de l’UE.

Des organismes officiels tels que NVWA aux Pays-Bas ou la FAVV-AFSCA en Belgique vérifieront au hasard si les produits agricoles bruts importés sont conformes à la LMR.

Si une LMR est dépassée sans dépasser la dose de référence aiguë, une amende ou un avertissement suivra.  Les produits en question ne peuvent donc plus être commercialisés.  S’il s’agit des produits importés hors de l’UE, les importations seront également interdites.

Si la dose de référence aiguë est également dépassée, outre une amende, le lot sera également retiré du marché et détruit. Ces dépassements sont signalés à la Commission européenne et aux autres États membres.

Il y a peu de dépassements de la LMR constatés dans les produits agricoles bruts du BENELUX ou de l’UE.  Des dépassements sont plus souvent observés dans les produits venant hors de l’UE. Les contrôles des produits issus de pays à risque sont donc beaucoup plus élevés.

Des questions?

Prenez contact avec Najoua Ben Rhouma / Registration Manager Nufarm Benelux: [email protected]