Un fourrage de qualité pour réduire les coûts

L’efficacité alimentaire commence par la production d’un fourrage de qualité. Les coûts du fourrage propre et de l’achat d’aliments (concentrés) diffèrent fortement. Investissez donc dans votre propre fourrage.

Un fourrage de qualité pour réduire les coûts
Lorsque le prix du lait diminue, on porte souvent un regard plus critique sur les coûts. Et comme le coût du fourrage pèse lourdement sur le prix de revient, c’est sur lui qu’on se penche en premier lieu. À juste titre, d’ailleurs. La question de l’efficacité alimentaire préoccupe tant les comptables que les conseillers et les producteurs laitiers.

Un ensilage de qualité
L’efficacité alimentaire commence toujours par la production d’un fourrage de qualité. Il y a de grandes différences d’une entreprise à l’autre. Il s’agit bien souvent d’adopter la bonne réaction face aux changements de conditions météorologiques, de maintenir ou de remettre les prairies en bon état et, bien sûr, d’utiliser les minéraux aussi efficacement que possible.

 Propre fourrage versus fourrage acheté
Pour un producteur laitier, les coûts inhérents au fourrage sont considérablement inférieurs à ceux liés aux aliments concentrés. Si vous nourrissez votre bétail laitier avec du fourrage issu de votre exploitation, les coûts s’élèvent à environ 5 euros par 100 kg de lait. Si vous utilisez des aliments concentrés, les coûts de production de 100 kg de lait sont environ deux fois plus élevés. Il s’avère donc très rentable d’accroître la quantité et la qualité des fourrages issus de vos propres prairies. Vous réaliserez, dans le même temps, des économies considérables sur les coûts des aliments concentrés.

Un fourrage en plus grande quantité : un bon choix
Un fourrage  plus abondant et plus savoureux provenant de votre propre exploitation est le meilleur moyen de réduire le prix de revient. Plusieurs options s’offrent aux producteurs laitiers, à commencer par un pourcentage élevé de graminées d’excellente qualité. Des adventices abondantes ont une influence négative sur le rendement du fourrage, l’appétence et la valeur alimentaire. Une bonne gestion des prairies laisse moins de chances aux adventices. N’attendez pas trop longtemps et intervenez à temps pour barrer la route aux adventices. Utilisez, par exemple, un mélange qui contient au moins l’herbicide Cirran.

Besoin de conseils ?
Accordez plus d’attention à la gestion de vos prairies ; vous en retirerez un meilleur rendement. Inspectez donc régulièrement vos prairies, éventuellement avec l’aide de votre conseiller. Et n’oubliez pas qu’en prenant les bonnes mesures et les bonnes décisions, vous pourrez réduire considérablement le prix de revient de votre lait.