Le bon moment pour plus de fourrage

Une récolte en fourrage plus importante provenant de votre propre exploitation dope le rendement des producteurs laitiers. A cet égard, la lutte contre les adventices est essentielle.

Le bon moment pour plus de fourrage
C’est au printemps qu’on jette les bases d’un bon rendement en herbe, moyennant un amendement et un désherbage appropriés. Il importe, en effet, plus que jamais, d’augmenter votre autonomie fourragère: vous économiserez sur le coût des aliments (concentrés), ce qui fera une énorme différence dans le prix de revient du lait. D’où l’importance d’entamer la lutte contre les adventices au plus tôt.

 Impossible au mois de mars ?
De nombreux producteurs laitiers prévoient un désherbage précoce des prairies. En 2021, le début du printemps a connu plusieurs visages, alternant les fortes gelées et des belles journées printanières en février. S’en est suivie une longue période de temps instable et des températures  assez fraiche, avec des nuits plus froides en mars. Les projets de désherbage des prairies ont donc parfois été reportés.

 Y a-t-il un moment « idéal » pour le désherbage ?
Un désherbage précoce (en mars) est vivement recommandé. Mais si les conditions ne sont pas favorables, par exemple s’il fait froid ou s’il pleut beaucoup, mieux vaut reporter l’opération. Le désherbage peut être effectué en avril, avant la première coupe, ou en mai, après la première coupe. L’herbe pousse davantage en cette période, car la température du sol est plus élevée et l’ensoleillement est plus important. Il n’y a donc rien de mal à procéder au désherbage des prairies plus tard dans la saison.

 Graines de pissenlit et de rumex
Tout le monde a en tête l’image des champs de pissenlits ou de rumex. Mais les boutons-d’or et la capselle bourse-à-pasteur prolifèrent aussi au printemps. Des adventices que les producteurs laitiers n’ont pas envie de voir s’étendre… Un désherbage effectué en temps opportun permet d’éviter le problème. Si les adventices sont moins denses, les herbes plus utiles se développeront mieux par la suite. Et c’est ce que vous cherchez : des aliments plus savoureux et de haute qualité provenant de votre propre exploitation. 

Notre conseil
Pour un contrôle étendu des adventices, associez toujours Cirran à un partenaire de mélange. Pour des conseils personnalisés, contactez votre fournisseur de produits phytosanitaires.