Nos conseils sur coquelicot

Bien contrôler l'adventice

Une attention toute particulière doit être apportée aux coquelicots du fait de :

  • l’importante fréquence et abondance : la plante est présente sur tout le territoire dans les cultures d’hiver (céréales à paille et colzas)
  • les graines sont persistantes dans le sol et donc peu sensible au travail du sol
  • l’expansion de la résistance aux inhibiteurs de l’acétolactate synthase (ALS, groupe HRAC B) sur tout le territoire

Surtout présents dans les cultures d’hiver (céréales à paille et colzas), la nuisibilité des coquelicots peut s’avérer élevée créant d’importante baisse de rendement

Cette nuisibilité est renforcée par sa longue persistance dans le sol et le grand nombre de graines produites par pied.

Une gestion efficace et durable des coquelicots est donc indispensable !

 

La gamme Nufarm et son spectre d'efficacité sur coquelicots

La gamme Nufarm comporte une large palette de solutions herbicides permettant d’assurer l’alternance des modes d’action et une gestion durable des résistances sur céréales. 

Liste des modes d’action selon la classification HRAC (Herbicide Resistance Action Committee) de la gamme Nufarm.

Les bonnes pratiques agronomiques

Casser le cycle 

La germination du coquelicot a lieu majoritairement à l’automne, mais reste possible toute l’année

Ainsi, le coquelicot colonise encore peu  les cultures de printemps.

L’introduction d’une culture de printemps a plusieurs bénéfices :

  • Baisse des populations de coquelicot
  • Possibilités accrues de lutte contre les coquelicots (mécaniques ou chimiques)

⇒ Conseil Nufarm :

Introduire dans la rotation une culture de printemps

Diminuer le stock semencier 

C’est une étape très difficile du fait des propriétés de ses semences :

  • Semences pouvant survivre longtemps
  • Semences toujours viables même enfouies

Si le travail du sol a peu d’impact sur le coquelicot, un désherbage mécanique peut avoir un intérêt notamment dans les cultures de printemps

⇒ Conseil Nufarm :

Pensez au désherbage mécanique notamment sur les cultures de printemps

Alterner et associer les modes d’action

Alterner et associer les modes d’action à l’échelle de la culture et de la rotation

  • Dans les situations résistantes aux ALS,  l’alternance de modes d’action permet de retrouver l’efficacité : intérêt du groupe O (hormones) et C3 (bromoxynil)
  • Utiliser des ALS en association en application précoce permet de limiter les baisses d’efficacité : intérêt des activités du DFF, des urées et de la pendiméthaline
  • Dans les situations les plus compliquées à très forte infestation, il faut raisonner en programme pour tendre vers le 100% : association des différents modes d’action disponibles

⇒ Conseil Nufarm :

Alternez et associez les modes d’action !